Panoramiques 21
Devenez innovateur, pionnier ou modérateur dans cet espace culturel...Allez y. inscrivez vous et bienvenue parmi nous

LE VIRELANGUE

Aller en bas

LE VIRELANGUE

Message par Stofa le Dim 13 Avr 2008, 13:33

Un virelangue est une locution (ou une phrase ou un petit groupe de phrases) à caractère ludique, caractérisée par sa difficulté de prononciation ou de compréhension orale, voire des deux à la fois. On parle aussi de trompe-oreilles lorsqu'une phrase est difficile à comprendre et donne l'impression d'être en langue étrangère.
Les virelangues peuvent servir d'exercices de prononciation dans l'apprentissage du français langue étrangère, sachant par exemple qu'une phrase contenant beaucoup de [j] ou mêlant des [l] et des [r] sera particulièrement difficile à articuler pour une personne de langue maternelle japonaise. Certains virelangues sont construits pour amener une personne à dire une obscénité lorsqu'ils sont prononcés plusieurs fois de suite.
Le mot virelangue1 est un néologisme et un calque du mot anglais tongue twister (qui fait tordre la langue). Mais il désigne un type de jeu de mots lui-même très ancien.
Répétition rapide et aussi longtemps que possible d'une suite de mots présentant une difficulté de prononciation et/ou de compréhension. A un moment donné la phrase se déforme. Elle devient soudain amusante ou inintelligible, ou encore finit par véhiculer un mot cru. Il s'agit le plus souvent d'un jeu, comme par exemple les virelangues classiques de notre enfance. Chez les Papous il y a des Papous papas et des Papous pas papas et des Papous à poux et des Papous pas à poux. Donc chez les Papous il y a des Papous papas à poux et des Papous papas pas à Poux et des Papous pas papas à poux et des Papous pas papas pas à poux lol!
avatar
Stofa

Nombre de messages : 466
Age : 72
Date d'inscription : 07/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE VIRELANGUE

Message par Stofa le Lun 14 Avr 2008, 07:26

203. Petit pot de beurre, quand te dépetitpotdebeurreriseras-tu ?
Je me dépetitpotdebeurreriserai quand tu te dépetitpotdebeurreriseras.
204. Oh, gros gras, grand grain d'orge, quand te dégrograngrandgraindorgeras-tu ?
Je me dégrograsgrandgraindorgerai quand tous les gros gras grands grains d'orge se seront dégrogragrandgraindorgés.
205. Oh ! roi Paragaramus, quand vous désoriginaliserez-vous ?
Moi, roi Paragaramus, je me désoriginaliserai quand le plus original des originaux se désoriginalisera. Je suis un original qui ne se désoriginalisera jamais.
206. Un original des originaux ; un original qui ne veut pas de désoriginaliser ne se désoriginalisera jamais.
207. Pourquoi les alliés ne se désolidariseraient-ils pas ?
208. Et si la cathédrale se décathédralisait comment la recathédraliserions-nous ?
209. Ma poule est décroupionnée, me la rencroupionneriez-vous bien ?
________________________________________
avatar
Stofa

Nombre de messages : 466
Age : 72
Date d'inscription : 07/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE VIRELANGUE

Message par Stofa le Mar 15 Avr 2008, 08:37

119. Pas plus d'appel de la poule à l'Opel que d'opale dans la pelle à Paul.
120. Paul se pèle au pôle dans sa pile de pulls et polos pâles.
121. Pauvre petit pêcheur, prend patience pour pouvoir prendre plusieurs petits poissons.
122. La pipe au papa du Pape Pie pue. (Jacques Prévert)
123. Poupons et poupées par papis et pépés mimiques et mounaques pour mamies et mémés.
124. Ciel, si ceci se sait ces soins sont sans succès.
125. Cinq capucins portaient sur leur sein le seing du saint-cère.
126. Cinq pères capucins, sains de corps et sains d'esprit, le corps ceint d'une ceinture, portaient sur leur sein le sous-seing des saints capucins.
127. L'assassin sur son sein suçait son sang sans cesse.
128. Sachons que la chanson de Samson sèche dans le songe chaud de Dalila séchant ses cheveux.
129. Salut sissi qui assise sur son sot, suçait son sang sur son sein.
avatar
Stofa

Nombre de messages : 466
Age : 72
Date d'inscription : 07/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE VIRELANGUE

Message par Stofa le Mer 16 Avr 2008, 08:52

cocotte convoitait un caraco kaki à col de caracul; mais Coco, le concasseur de cacao, ne pouvait offrir à Kiki la cocotte qu'un caraco kaki sans col de caracul. Le jour où Coco, le concasseur de cacao, vit que Kiki la cocotte arborait un caraco kaki à col de caracul il comprit qu'il était cocu.
avatar
Stofa

Nombre de messages : 466
Age : 72
Date d'inscription : 07/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE VIRELANGUE

Message par Stofa le Lun 21 Avr 2008, 08:43

Il y a deux espèces de fous:
il y a les fous ronds, et les fous carrés.
les Fourons sont carrément fous,
et les fous carrés, ca c'est un cas Happart!
Mr. Happart étant un personnage bien connu de la commune belge ""Fourons"".
avatar
Stofa

Nombre de messages : 466
Age : 72
Date d'inscription : 07/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE VIRELANGUE

Message par Stofa le Dim 11 Mai 2008, 20:45

Tatie, ton thé t'a-t-il ôté ta toux,
disait la tortue au tatou.
Mais pas du tout, dit le tatou,
Je tousse tant que l'on m'entend
de Tahiti à Tombouctou.
avatar
Stofa

Nombre de messages : 466
Age : 72
Date d'inscription : 07/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE VIRELANGUE

Message par Invité le Jeu 07 Aoû 2008, 17:10


LES VIRE-LANGUES
Entraînez-vous... mais attention aux postillons et aux crampes de langue... !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LE VIRELANGUE

Message par Invité le Jeu 07 Aoû 2008, 17:16

Panier, piano.

Tu t'entêtes à tout tenter, tu t'uses et tu te tues à tant t'entêter.

· Ce chasseur sait chasser sans son chien dit le sage garde-chasse, chasseur sachez chasser sans chien !

· Tonton, ton thé t'a-t-il ôté ta toux?

· Cinq chiens chassent six chats.

· Je veux et j'exige d'exquises excuses.

· Etant sorti sans parapluie, il m'eût plus plu qu'il plût plus tôt.

· Douze douches douces.

· Un chasseur qui chassait fit sécher ses chaussettes sur une souche sèche.

· Les chaussettes de l'archiduchesse sont-elles sèches ? Archi-sèches !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LE VIRELANGUE

Message par Invité le Jeu 07 Aoû 2008, 17:17

Les difficiles

· Didon dîna, dit-on, du dos d'un dodu dindon, don dû d'un don, à qui Didon dit : Donne, donc, don, du dos d'un dindon dodu.

· Si six scies scient six cyprès, six cent six scies scient six cent six cyprès.

· Il y a les papas Papous à poux, les Papous pas papas à poux, et les Papous pas papas pas à poux.

· Si ces six cents six sangsues sont sur son sein sans sucer son sang, ces six cents six sangsues sont sans succès.

· Ces six saucissons-ci sont si secs qu'on ne sait si c'en sont.

· Les vers verts levèrent le verre vert vers le ver vert.

· Ces Basques se passent ce casque et ce masque jusqu'à ce que ce masque et ce casque se cassent.

· Trois gros rats gris dans trois gros trous ronds rongent trois gros croûtons ronds.

· Sachez, mon cher Stofa, que Natacha n'attacha pas son chat !

· Vends, vendons, vestons, vestes et vareuses vieilles et vétustes.

· Quand un cordier cordant doit accorder sa corde pour sa corde accorder six cordons il accorde, mais si l'un des cordons de la corde décorde, le cordon décordé fait décorder la corde que le cordier cordant avait mal accordée.



Même les japonnais ont leurs vire-langues

Kono ko ni tokonatsu no kokonatsu kokonotsu, ano ko nimo tokonatsu no kokonatsu kokonotsu.

Traduction : Je donne 9 noix de coco d'une île tropicale à cet enfant et je donne aussi 9 noix de coco à cet autre enfant

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LE VIRELANGUE

Message par Invité le Dim 17 Aoû 2008, 00:16


Les trompe-oreilles

Quand votre langue saura les prononcer,
les oreilles des autres ne le comprendrons pas...


· Pie niche haut, Oie niche bas. Où niche hibou ?
.... Hibou niche t-il haut ou hibou nich-t'il bas.


· Verson 2 :
.... La Pie niche haut. L'Oie niche bas. Ou niche l'Hibou ?
.... L'hibou niche haut ou l'hibou niche bas ?


· Tes laitues naissent-elles ? Yes mes laitues naissent.
.... Si tes laitues naissent, mes laitues naîtront.


· Au pied de cet arbre vos laitues naissent-elles ?
.... Si vos laitues naissent, vos navets naissent !


· Le blé s'moud-il ? L'habit s'coud-il ?
.... Oui l'blé s'moud, l'habit s'coud.


· Vos laitues naissent-elles?
.... Oui, mes laitues naissent. Si vos laitues naissent, mes laitues naîtront.


· Qu'à bu l'âne au quai ?
.... Au quai, l'âne a bu l'eau.


· Chat vit rôt. Rôt plut à chat. Chat mit patte à rôt.
.... Rôt brûla patte à chat. Chat retira patte et quitta rôt.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LE VIRELANGUE

Message par Invité le Mer 27 Aoû 2008, 22:57

On a retrouvé cette lettre de l'abbé Résina à l'abbé Cheuse :

"Un grand malheur vient d'arriver à l'abbaye.
Jeudi soir, pendant que l'abbé Nédiction donnait le salut,
l'abbé Quille est tombé dans les bras du père Iscope.

Vous pouvez juger de la stupéfaction générale !
Tous les révérends pères pleuraient.
En particulier le père Clus, qui en perdant l'abbé Quille, perdait son seul soutien.
Un seul était joyeux : le père Fide.
Quant à l'abbé Tise, il ne comprenait rien.
On alla chercher le père Manganate et le père Itoine,
les deux mèdecins de l'abbaye, ainsi que l'abbé Tadine, l'infirmier.
Ils essayèrent de le ranimer, mais leurs efforts furent vains !

Le lendemain fut donc célébré son enterrement.
Chacun fut appelé à l'église par les cloches du monastère,
sonnées par le père Sonnage.
La messe fut dite par l'abbé Cane sur une musique de l'abbé Thoven et l'abbé R'lioz.
L'abbé Mol était à l'orgue.
Le père Hoquet fut chargé du sermon, mais il n'y avait pas de chaire,
alors il monta sur les épaules du père Choir.
Le père Cépteur fit la quête et remit les offrandes à l'abbé N'pé.
A la fin de la cérémonie, filmée par le père Itel,
une grande discussion s'éleva au sujet du chemin à prendre :
L'abbé Trave, l'abbé Casse et le père Dreau voulaient passer à travers champs,
mais l'abbé Cane et le père Clus s'y opposaient.
Le père Plexe hésitait.
Le père San, avec sa tête de turc, ne voulait rien entendre.
les deux pères Huc s'arrachaient les cheveux.
Le père Vers et le père Nicieux semaient le doute dans les esprits.
Le père Spective regardait de loin.
Enfin, le père Hil étant grand, tous se rallièrent à son opinion, et on décida,
que, comme à l'accoutumée,
l'abbé Taillère serait chargé du transport du corps du défunt.
Au cimetière, devant la tombe creusée par le père Forateur,
en l'absence du père Missionnaire,
le père Pétuel et le père Manent firent un discours sur l'éternité.
Le père Venche et l'abbé Gonia fleurirent la tombe
pendant que l'abbé Rébasque se découvrait.
On recouvrit la tombe d'une pierre préparée par l'abbé Tonneuse.

Sur le chemin du retour, le spectacle était déchirant :
Le père Pendiculaire était plié en deux par la douleur ;
l'abbé Vitré et l'abbé Nitier étaient pleins de larmes.
Le père Igourdin et l'abbé Arnais, son cousin, fermaient la marche,
avec la mère Cédés, de l'abbaye voisine.
Le père Sil, l'abbé Chamel et l'abbé Ktance préparèrent le repas.
Le père Du fut retrouvé en rentrant.
Le père Nod et l'abbé Nédictine servirent à boire,
pendant que le père Colateur préparait le café.
Chacun put ainsi se remettre de ses émotions."


Pas mal, n'est-ce pas ?



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LE VIRELANGUE

Message par Siniorina le Mer 01 Nov 2017, 12:36

Merci pour ton aide, je suis toute nouvelle dans le monde de votre forum.
voyance gratuite par mail rapide

Siniorina

Nombre de messages : 105
Age : 39
Date d'inscription : 14/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE VIRELANGUE

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum