Panoramiques 21
Devenez innovateur, pionnier ou modérateur dans cet espace culturel...Allez y. inscrivez vous et bienvenue parmi nous

dicton du mois de fevrier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

dicton du mois de fevrier

Message par Punzano le Dim 01 Fév 2009, 19:31






Des extraits d'almanachs pour mieux
connaître l'origine des mois et du calendrier, leur naissance et leur
histoire chez les différents peuples, les légendes s'y rapportant, les
travaux saisonniers liés à la vie quotidienne de nos ancêtres.










Origine, histoire, dictons du MOIS DE FÉVRIER
(D'après « La légende des mois », paru en 1881)



Le second des deux mois ajoutés par le roi
Numa au calendrier des Romains fut consacré à Neptune, parce que les
pluies, à Rome, étaient très abondantes à cette époque de l'année. Il
faut remarquer que, dans le calendrier républicain, février correspond
à pluviôse, mois des pluies. On représente ce mois sous la figure « d'une
femme vêtue de bleu, la tunique relevée par une ceinture, tenant en ses
mains un canard, ayant près d'elle une urne qui verse de l'eau en
abondance et à ses pieds un héron et un poisson. » Tous ces symboles indiquent le temps des pluies.




Neptune

Neptune, fils de Saturne et de Rhéa, par conséquent frère de Jupiter, est le roi des mers. On le représente « debout sur un char en forme de conque et traîné par quatre chevaux marins. Il tient à la main un trident. »
Les Grecs adoraient Neptune sous le nom de Poseidon. Neptune disputait
à Apollon l'honneur de gouverner la ville de Corinthe. Les deux rivaux
demandèrent au géant Briarée, fils d'Uranus, de décider entre eux.
Neptune eut l'isthme de Corinthe ; le promontoire fut donné à Apollon.

Tous les trois ans, à Corinthe, on
célébrait en l'honneur de Neptune les jeux Isthmiques. Des concours de
musique et de poésie venaient s'ajouter aux luttes du corps ; le
vainqueur recevait une couronne de branches de pin. Ce fut pendant la
célébration d'une de ces fêtes, l'an 196 avant Jésus-Christ, que le
consul Flaminius proclama, au milieu d'une immense assemblée,
l'indépendance de la Grèce. A Rome, les fêtes données en l'honneur du
dieu des mers, les Neptunales, étaient célébrées avec solennité le 23
juillet de chaque année. Des temples célèbres étaient consacrés à
Neptune. On immolait à ce dieu un cheval et un boeuf et les devins lui
offraient le fiel des victimes.

Le mois qui nous occupe ne porta pas le nom du dieu auquel il était consacré. Numa l'appela februarius, du mot latin februare, qui signifie purifier. A cette époque de l'année avaient lieu, en effet, des fêtes publiques expiatoires appelées Fébruales.
Ces fêtes, qui commençaient le 1er février et qui duraient huit jours,
avaient été instituées en l'honneur des morts. En signe de deuil, les
magistrats ne portaient que la toge blanche des simples particuliers,
au lieu la toge blanche ornée d'une bande de pourpre qu'ils revêtaient
d'ordinaire et qu'on appelait la toge prétexte. Des sacrifices étaient
faits aux dieux infernaux en l'honneur des morts qu'en voulait honorer.
Pendant la durée des fêtes, il n'était permis à personne de se marier.

Le 15 février on célébrait les Lupercales, fondées, dit-on, par Romulus et Rémus3 en l'honneur de la louve (en latin lupa)
qui les avait nourris. Des pontifes appelés luperques sacrifiaient aux
dieux, durant ces fêtes, des chèvres et de jeunes chiens, et avec des
lanières de la peau des chèvres ils fustigeaient les passants.




Les luperques, presque nus, frottés d'huile,
se rendaient dans une grotte située au pied du mont Palatin et qui
avait, dit-on, servi de tanière à la louve qui allaitait Romulus. C'est
dans cette grotte, qu'on appelait luperccal, que les sacrifices
avaient lieu ; le couteau teint du sang des victimes était essuyé avec
un morceau de laine qui avait été trempé dans du lait.
Quelques auteurs pensent que les Lupercales avaient lieu en l'honneur du dieu Pan, dont le nom grec lycoeus est dérivé de lycos, lupus.
Si cette explication est la bonne, on comprend mieux la nature des
sacrifices que les luperques offraient aux dieux. Pan, fils de Jupiter
et de la nymphe Callisto, n'a-t-il pas des jambes et des pieds de
chèvre ? Et n'est-il pas, comme le chien, le gardien des troupeaux ?
D'ailleurs les luperques étaient les sacrificateurs ou, comme l'on
disait, les flamines du dieu Pan. Ils formaient deux collèges : les
Quintiens et les Flabiens.

Le dieu Pan

On célébrait encore, le 23 février, les Terminales,
c'est-à-dire les fêtes données en l'honneur du dieu Terme, protecteur
des limites. On représentait le dieu Terme tantôt sous la forme d'un
bloc de pierre brut, tantôt sous la forme d'un pilier à tête humaine.
On raconte que lorsque Tarquin le Superbe voulut bâtir un temple à
Jupiter, les ouvriers ne parvinrent pas à enlever les statues de Terme
et de la Jeunesse qui étaient sur l'emplacement choisi. Les augures
consultés annoncèrent que cela voulait dire que la jeunesse de Rome
serait éternelle et que ses limites ne seraient jamais diminuées. Les
Terminales se célébraient. dans les champs ; sur chaque borne, on
élevait un autel et l'on offrait au dieu des gâteaux, des fruits, un
agneau, une jeune truie.

Signalons enfin parmi les fêtes romaines célébrées en février : les Quirinales, le 17, en l'honneur de Romulus, dont le surnom était Quirinus ; les Fornacales, le 18, en l'honneur de la déesse Fornax (four), qui présidait à la cuisson du pain ; le Régifuge, le 24, dont nous avons déjà parlé.




Temple de Neptune

L'Église catholique célèbre tous les ans, le 2 février, la fête de la Purification de la Vierge. « Quarante
jours après la naissance du Christ, la Vierge vint au temple présenter,
pour sa purification, deux tourterelles et deux pigeons. » En ce jour, on faisait autrefois des processions avec des chandelles allumées, d'où le nom de Chandeleur donné à cette fête. Le pape Gélase, en 472, fit supprimer cette cérémonie ; néanmoins le nom de Chandeleur est encore conservé.

Février se distingue de tous les autres
mois par une assez curieuse particularité : c'est le mois pendant
lequel les jeunes filles parlent le moins, dit-on. Et les mauvaises
langues ajoutent que c'est uniquement parce que février n'a que
28 jours. Le jour complémentaire qu'on ajoute tous les quatre ans à la
fin du mois se plaçait autrefois entre le 23 et le 24 février.




Toutefois l'Église catholique a conservé
l'intercalation romaine. Dans les années bissextiles, la
Saint-Matthias, qui tombe d'ordinaire le 24 février, est célébrée le
25 ; les autres fêtes reculent d'un jour, de manière que les
anniversaires du 28 se présentent le 29.
Lorsque le roi Numa eut introduit deux
nouveaux mois, janvier et février dans le calendrier romain, février
terminait l'année. Ce fut César qui donna à ce mois le second rang, et
la raison paraît assez curieuse. Le nombre deux était considéré par les
Romains comme un nombre néfaste, d'abord parce qu'il est pair, et que
les nombres impairs seuls plaisent aux dieux : Numero deus impare gaudet ;
et ensuite parce qu'il indique toutes sortes de présages funestes. On
donna donc le second rang à février parce qu'il était consacré à
Neptune en même temps qu'à Pluton, c'est-à-dire au dieu des enfers.
C'est pour la même raison que les fêtes en l'honneur des mânes, les
Fébruales, avaient lieu le deux du mois.

Le dieu Terme

En février les jours augmentent d'une
manière sensible, de 1h30 environ, à savoir : de 46 minutes le matin et
de 44 minutes le soir. Les journées sont encore très froides. Au point
de vue météorologique, février présente un phénomène très singulier.
Tous les ans, vers le 13 février, on observe pendant quelques jours un
refroidissement de la température ; ce phénomène météorologique, avant
d'avoir été constaté par les savants, avait été remarqué des
agriculteurs, qui donnaient à cette période le nom de saints de glace de février. On les retrouve au mois de mai.

Février, disent les agriculteurs, doit être froid et pluvieux pour que les récoltes soient excellentes.
Neige, eau, pluie, brouillard de février
Vaut du fumier.
(Allier, Dordogne)



Si février laisse les fossés pleins,
Les greniers deviendront pleins.
(Charente)



Vaut autant voir un loup en son troupeau
Que le mois de février beau.
(Vaucluse)



Quand à Notre-Dame de Chandeleur soleil luit,
L'hiver encore quarante jours s'ensuit.
(Ardèche, Gers, Tarn)



Les agriculteurs redoutent les orages durant ce mois,
ainsi qu'on le voit dans les deux proverbes qui suivent :
Quand il tonne au mois de février,
Toute l'huile tient dans une cuiller.
(Aveyron)



S'il tonne en février, point de vin.
(Nièvre, Deux-Sèvres)



En février peu de récoltes : chicorées,
choux, épinards, radis... Si le temps est beau, on peut faire quelques
semailles : féveroles, pavots, blés de mars. Dans la culture
forestière, on sème l'érable et l'aune, quelquefois les glands et les
faînes. C'est en février qu'il faut débarrasser les vergers des
chenilles qui les dévastent, d'abord parce que l'on sauve ainsi ses
récoltes et ensuite parce que la loi punit d'une amende tous ceux qui
négligent l'échenillage dans leurs campagnes et dans leurs jardins.
Vers la fin du- mois, on procède à la toilette des rosiers, on met en
place les roses trémières, on peut enfin labourer les parties du jardin
sur lesquelles on veut semer du gazon.










avatar
Punzano
Artiste
Artiste

Nombre de messages : 755
Age : 71
Date d'inscription : 17/05/2008

http://punzano.artblog.fr/  *** http://WWW.IBLOGYOU.FR/PUNZANO

Revenir en haut Aller en bas

Re: dicton du mois de fevrier

Message par Invité le Dim 01 Fév 2009, 22:31

Super JP, j'avais pensé à tout ça, et tu m'as devancée.

Tu as fait un excellent boulot ! Félicitations

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: dicton du mois de fevrier

Message par Janie le Dim 01 Fév 2009, 22:50

Eh oui! J'ai eu la même réaction... j'avais fait une recherche hier. Mais je n'aurais pas été aussi loin que Punzano... c'est passionnant.
avatar
Janie

Nombre de messages : 438
Age : 75
Date d'inscription : 13/01/2009

http://web.me.com/claudesavard/claude-savard.net/Bienvenue.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: dicton du mois de fevrier

Message par Invité le Dim 01 Fév 2009, 22:52

1er février
La veille de la Chandeleur, l’hiver s’arrête ou prend vigueur.


2 février
Chandeleur
A la Chandeleur venue, range le rouet et prend la charrue.
A la Chandeleur verdure, à Pâques, neige forte et dure.
A la Chandeleur, il faut manger la soupe dorée (crêpes), pour avoir de l’argent toute l’année,
A la Chandeleur, le jour croît de deux petites heures (dans le mois).
A la Chandeleur, les jours croissent de plus d’une heure et le froid pique avec douleur.
A la Chandeleur, l’hiver cesse ou prend vigueur.
A la Chandeleur, l’hiver prend fin ou prend vigueur.
Beau et clair à la Chandeleur, ll’hiver garde sa rigueur.
Chandeleur borgnette (nuageuse), vendange faite.
Chandeleur couverte, quarante jours de perte.
Du perce-neige la blanche fleur, est la violette de la Chandeleur.
Entre Noël et la Chandeleur, plus de laboureur.
Etrennes d’honneur durent jusqu’à la Chandeleur.
La Chandeleur noire, l’hiver a fait son devoir.
Le jour de la Chandeleur, l’ours rit ou pleure.
Lorsque la grive chante à la Chandeleur, autant de froid devant comme derrière.
Quand à la Chandeleur, le blaireau sort de sa tanière et voit son ombre, il rentre pour six semaines.
Quand il pleut sur la chandelle, il pleut sur la javelle.
Quand le soleil à la Chandeleur fait lanterne, quarante jours après il hiverne.
Quand le soleil à la Chandeleur luiserne, pour sept semaines il hiverne.
Quand Notre-Dame de la Chandeleur luit, l’hiver quarante jours s’ensuit.
Rosée de Chandeleur, hiver à sa dernière heure.
S’il pleut à la Chandeleur, les vaches donnent beaucoup de beurre.
S’il pleut pour Notre-Dame des Chandelles, il y aura beaucoup de cire et de miel.
S’il pleut sur la chandelle, il pleut sur la javelle (moisson).
Si la belette est grise le jour de la Chandeleur, signe de froid, si elle est blanche, signe de neige, si elle est rousse, signe de beau temps.
Si la Chandeleur est goutteuse, les vaches sont laiteuses et les poules pondeuses.
Si la loutre voit son ombre la jour de la Chandeleur, elle rentre dans son trou pour quarante jours.
Si le jour de la Chandeleur le soleil brille dès son lever, il y aura des noix auprès des noyers.
Si le loup met sa pette au soleil le jour de la Chandeleur, il y a quarante jours d’hiver.
Si le renard sort de sa tanière, l’hiver sera pire qu’hier.
Si l’hiver ne fait son devoir en mois de décembre et janvier, au plus tard il se fera voir au deuxième de février.
Soleil le deux février, l’hiver sera prolongé
Quand arrive la Chandeleur, le coudrier est en fleur.
Chandeleur derrière, je me moque de l’hiver.
La Chandeleur rompt le cou aux veilleurs, mais les bons enfants vont jusqu’au Carême Prenant.
Si, le jour de la Chandeleur, le soleil brille dès son lever, il y aura des noix aux pieds des noyers.


3 février
Saint Blaise
A la fête de saint Blaise, souvent l’hiver s’apaise, mais si vigueur il reprend, plus longtemps on s’en ressent.
S’il ne pleut ou ne neige à la saint Blaise, en mars le froid en prendra à son aise.
A la saint Blaise, les jours rallongent, d’un tour de charrette dans la glaise.

L’allongement des jours permet au soleil de chauffer l’atmosphère et de la débarrasser de ses brouillards hivernaux, faisant place à un froid plus sec et vif.

A la sainte Blaise, l’hiver s’apaise, s’il redouble et s’il se reprend, de longtemps il ne se rend.
Devant saint Blaise, tout s’apaise.
Le lendemain de sainte Blaise, souvent l’hiver s’apaise.
Pour la saint Blaise, il y a de la neige jusqu’à la queue de l’âne.
Prenez garde au lendemain de saint Blaise : s’il est serein cela présage une année très fertile et très fortunée, s’il neige ou pleut sera cherté, s’il fait brouillard, mortalité, s’il fait vent nous verrons que mars fera voler les étendards.
S’il ne pleut ou ne neige à la saint Blaise, en mars le froid en reprendra à son aise.

4 février
Saint Ignace - A saint Ignace, l’eau est de glace.
Le lendemain de Saint Blaise, souvent l’hiver s’apaise, mais si vigueur il reprend, pour longtemps on s’en ressent.


5 février
Sainte Agathe
A la sainte Agathe, le chant des alouettes.
A la sainte Agathe, les oignons se plantent même en hâte.
A la sainte Agathe, moitié de ton foin et de ta paille.
A la sainte Agathe, sème ton oignon, même dans la glace.
A la sainte Agathe, si l’eau court dans le ruisseau, le lait, ou ne s’en faudra guère, coulera dans la chaudière.
Eau qui court à la sainte Agathe, mettra du beurre dans la baratte.
Pour la sainte Agathe il pleut, le maïs croît au mieux.
Pour la sainte Agathe, sème tes poireaux, tire de l’eau du pré car l’hiver est passé.
Pour la sainte Agathe, si l’eau court dans la rivière, le lait coulera dans la chaudière.
Pour la sainte Agathe, tire l’eau du pré, car l’hiver est passé.
Sainte Agathe emporte le froid dans sa saquette.
Si l’eau court à la sainte Agathe, il y aura du lait dans la baratte.
Si pour la sainte Agathe il pleut, le maïs croît au mieux, même sur les pierreux.
Si sainte Agathe remplit les rivières, le lait coulera dans les chaumières.
Si tu sèmes tes poireaux à la sainte Agathe, pour un brin, tu en auras quatre.


6 février
Le six février, la plus forte gelée.
Sainte Dorothée - A sainte Dorothée, la plus forte neigée.


8 février
Saint Jean de Matha - Eté de la saint Jean, quelques jours cléments.
L’été de la saint Jean est aussi appelé le petit été.

9 février
Sainte Apolline
A sainte Apolline, l’hiver s’achemine.
Jour de sainte Apolline renfrogné, c’est trois beaux mois d’été qu’elle nous a gardés.

10 février
Saint Amand de Maastricht - Bise et grand vent à saint Amand, font mal au froment.


11 février
Saint Séverin
Séverin et ses coquins, font tout geler sur leur chemin.
A la saint Séverin, la neige est en chemin.
A saint Séverin, chauffe tes reins.


12 février



Saint Félix :
Figurait dans une liste de 46 chrétiens d'Afrique martyrisés (au début du IVe siècle) que la police arrêta alors qu'ils assistaient à une messe dans une maison privée d'Abitène (Tunisie).
Ainsi que les :
St Eulalie, St Gaudence, St Rioc
"Soleil qui brille à la Sainte Eulalie, promet pommes et cidre à la folie".



Le douze février, si le soleil est clair, ce sera bien encore quarante jours d’hiver.
Sainte Eulalie de Barcelone
A sainte Eulalie, pensées et myosotis sont fleuris.
Beau temps à la sainte Eulalie, pommes et cidre à la folie.
Le douze février, si le soleil est clair, ce sera bien encore quarante jours d’hiver.
Si le jour de la sainte Eulalie les pommiers sont couverts de neige, il y aura des pommes à pleine aire.
Si le soleil luit à la sainte Eulalie, il y aura pommes et poires à la folie.
Si le soleil rit pour sainte Eulalie, pommes et cidre à la folie.
Soleil qui rit à la sainte Eulalie, promet cidre à la folie.
Vers la sainte Eulalie, souvent le temps varie.


13 février
Sainte Béatrice d’Ornacieux - De sainte Béatrice la nuée, assure six semaines mouillées.


14 février
Saint Valentin
A la saint Valentin, l’amandier fleurit.
A la saint Valentin, la pie monte au sapin. Si elle n’y reste point, l’hiver n’est pas à la fin.
A la saint Valentin, la serpe à la main.
A la saint Valentin, tous les vents sont marins.
A la saint Valentin, vous accouplez les serins.
Ciel clair à la saint Valentin, annonce plénitude de biens.
S’il ne fait froid le jour d’Adam et Eve, vingt jours trop tôt montera la sève.
Souvent à la saint Valentin, la roue gèle avant le moulin.
Tel temps le jour de saint Valentin, tel temps au printemps qui vient.
Valentin, Séverin, Faustin font geler sur leur chemin.
Vigneron à la saint Valentin doit avoir la serpe à la main.[/i]

Saigneur du jour de saint Valentin, fait le sang net soir et matin. Et la saignée du jour d’avant, garde les fièvres de tout l’an.

La saignée, méthode de soins très ancienne et assez populaire, était pratiquée dans un dessein hygiénique. Au temps de Molière, elle était si courant qu’elle frisait l’abus, tout comme le lavement ou la purge, autant de médications qui cachaient l’ignorance des médecins. La saignée se pratiquait en vertu de l’axiome : « Plus on tire de l’eau croupie d’un puits, plus il en revient de bonne. Le semblable en est du sang et de la saignée ».


14 février : Saint Valentin :
Patron des jeunes à marier, évêque de Terni (Italie), thaumaturge connu, fut mis à mort vers 273 pour avoir demandé à un païen de se convertir au christianisme en échange d'un miracle.


15 février
A la mi-février, la bonne oie doit couver.
A mi-février, la merlette doit couver.
Saint Claude de la Colombière - A la saint Claude, regarde ton seau, tu ne le verras pas plus haut.
Saint Faustin
- Valentin et Faustin font geler tout sur leur chemin.


16 février
Saint Onésime - S’il neige à saint Onésime, la récolte est à l’abîme.


Mardi 17 février 2009 :

17 février
Saint Alexis :
L'un des fondateurs de l'ordre des "serviteurs de Marie" au XIIIe siècle. Originaire de Florence, il mourut à 110 ans.
Dicton du jour :
"Fossés pleins en février, abondance dans les greniers".


18 février
Saint Alexandre - A la saint Alexandre, fini les cendres.
Il ne fait plus assez froid dans le midi pour allumer la cheminée.

20 février

Sainte Aimée

Nièce de Ste Claire la fondatrice des Clarisses et soeur de Rufin, elle appartenais à une illustre famille d'Assise "les Offreduccio. Rendant visite à sa tante au couvent St Damien, Aimée se convertit subitement, renonçant à sa vie mondaine et s'adonnant à la prière jusqu'à sa mort 1200-1252.

"Souvent, à la Sainte Aimée, la campagne est enneigée".

21 février
Saint Pépin de Landen
Il est trop tard à la saint Pépin, pour planter les arbres à pépins.
A la saint Pépin, l’hiver reprend ou s’éteint.

22 février
S’il gèle le 22 février, encore quarante jours d’hiver.

Fêtes mobiles
Lundi gras
Quand tombe de l’eau un lundi gras, lin fin et beau tu auras.

Mardi gras
A Mardi Gras, qui n’a pas de viande tue son coq, qui n’a pas de coq tue sa femme.
La neige jamais n’oublie de faire Mardi Gras son habit.
Mardi Gras, beau temps, beau foin.
Mardi Gras près du feu, Pâques auprès de la porte.
Mardi Gras près de la porte, Pâques auprès du feu.
Quand Mardi Gras est de vert vêtu, Pâques mettra des habits blancs.
Si le soleil luit tôt le matin, semailles de Mardi Gras vont bien.

Mercredi des Cendres – début du Carême
En Carême, saumon et sermon, sont de saison.

Quatre Temps (du printemps)
Si le Quatre-Temps amènent le mauvais temps, il y en aura pour longtemps.
Qui fait bien son jardin au printemps, le fait pour les Quatre-Temps.

23 février
Saint Florent
A la saint Florent, l’hiver cesse ou reprend.
A la saint Florent, il est bien de semer le froment, mais sans perdre de temps.
Les semailles peuvent se faire deux fois l’an. Il s’agit dans ce dicton des semailles printanières qui donneront le blé de mars.

Saint Lazare
Souvent à la saint Lazare, le froid gagne ou file vers la montagne.
Souvent quand saint Lazare appelle le froid, il n’en reste pas.
Saint Polycarpe de Smyrne - Saint Polycarpe nous écharpe.

24 février
Saint Matthias
A saint Matthias, neige et glace.
A la saint Matthias, les agasses (pies), pour leur nid cherchent la place.
A la saint Matthias, les vlins (serpents) sortent de la has (haie).
A la saint Matthias neige et verglas.
A la saint Matthias, l’hiver fait tia (il se meure).
A saint Matthias, corbeau tu t’en vas, coucou ramèneras, dans sept semaines l’entendras.
A la saint Matthias, le corbeau s’en va, six semaines passera et le coucou reviendra.
Les corbeaux freux arrivent de l’Europe septentrionale dès le mois d’octobre pour nicher.
Qui ne saigne à saint Matthias, un an de santé il aura.

L’organisme, fatigué par les fièvres de l’hiver et les fêtes (Jour de l’An, Epiphanie, Chandeleur, Mardi Gras, etc..), s’est fait du mauvais sang. Des saignées étaient jugées nécessaires pour aborder le printemps avec un corps neuf.
Saint Matthias brise la glace, s’il n’y en a pas, il en fera.
Si saint Matthias trouve la glace, il faut qu’il la casse, s’il n’en trouve pas, il faut qu’il en fasse.

Saint Modeste - A la saint Modeste, repique tes choux, s’il t’en reste.

26 février
Sainte Isabelle de France
A la sainte Isabelle, l’hiver a encore la part belle.
A la sainte Isabelle, si l’aurore est belle, et s’il fait soleil au matin, c’est du bon pour tous les grains.
Neige à la sainte Isabelle, fait la fleur la plus belle.
Le temps qu’il fait le jour de la sainte Isabelle dure jusqu’aux Rameaux.
Vendez vos primevères à la sainte Isabelle, si elle ne le sont point, elles ne seront pas plus belles.

27 février
Saint Gabriel d’Assise - Saint Gabriel apporte bonne nouvelle.

Sainte Honorine
A la sainte Honorine, bourgeonne l’aubépine.
Gelée de sainte Honorine, rend toute la vallée chagrine.

Dans la douce Normandie, la gelée de ce jour est malvenue. Elle porte atteinte aux pommiers dont la sève monte.

28 février
Soleil le dernier jour de février, met les fleurs au pommier.
Si tu tailles ta vigne au 28 février, tu auras du raisin plein ton panier.

Sainte Antoinette de Florence - A la sainte Antoinette, la neige s’apprête.

29 février
L’année bissextile soyez fin, semez du chanvre au lieu du lin.

En l’année bissextile, garde du blé pour l’an qui suit.

L’année bissextile était souvent considérée comme « porte-malheur ». Elle amenait, croyait-on, la ruine sur les récoltes et le bétail. Aussi gardait-on davantage de réserves. Mais le dicton contraire existe aussi :

N’aie nulle peur de l’année bissextile, mais de celle d’avant et de celle d’après.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: dicton du mois de fevrier

Message par Garou02 le Mer 12 Juil 2017, 10:32

Vous ne pouvez pas savoir comme cela fait plaisir de tomber sur un joli et intéressant sujet




voyance mail gratuit

Garou02

Nombre de messages : 22
Age : 32
Date d'inscription : 12/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: dicton du mois de fevrier

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum